Le Matériel Roulant

LE MATERIEL ROULANT

Le CFHVS possède déjà une rame historique qui prendra une part des animations de nos activités.

Tout ce que vous verrez sur cette page a été restauré ou construit par le chantier La Suzanne !

Exception faite du locotracteur "Claude" en cours de restauration.

La voiture meusienne

On a retrouvé les plans de l'époque des voitures meusiennes, la forme atypique bombée a été voulue par Charles Varinot afin que son petit chemin de fer en voie métrique ressemble à un grand et aux diligences de l'époque.

Pendant la première guerre mondiale, ces voitures ont été utilisées pour transporter le personnel médical.

type voiture : 1ère et 2ème classe

  • essieux simples
  • origine : wagon du blanc argent
  • date de restauration : 2014
  • longueur : 5,62m
  • hauteur : 3m
  • tare : 6,5 tonnes
  • passagers : 24 ( 6 en 1er, 16 en 2e)

Le wagon sanitaire

Au début de la première guerre mondiale, la voie sacrée n'existait pas encore, seul le reseau ferré meusien était en mesure de ravitailler Verdun !

Les wagons à l'aller étaient chargés soit en nourriture (conserve, boeuf vivant ...) soit en munitions, soit en matériel divers. Le retour se faisait avec des blessés graves.

  • Essieux simples
  • origine : blanc argent ( 1904)
  • restauration : XXXX
  • longueur : 5,90m
  • hauteur : 3m
  • tare : 5,55tonnes

Le wagon-tombereau

Retrouvé en même temps que la locomotive Suzanne, il fut le premier à etre restauré !

Appartenant à l'époque à la compagnie meusienne, il est aussi classé monument historique (le petit toit est là pour le protéger !) .

  • essieux simples
  • origine : compagnie meusienne 1892
  • restauration : 1993
  • longueur : 4,58m
  • hauteur : 1,90m

La voiture-salon

En général les présidents des chemins de fer locaux avaient une voiture-salon qui leur servait de bureau mobile .

Il était habituel de la prêter lors de la venue du Président de la République.

D'où son nom; la voiture-salon Raymond Poincaré !

  • Essieux simples
  • origine chemin de fer du Jura
  • restauration 2015
  • Longueur 7,20m
  • hauteur 3,10m

La voiture B237

Cette voiture construite en 1905 pour le réseau métrique de la Gruyère faisait partie d'une série de 6 véhicules commandés à la fabrique Suisse SWS. A l'origine, elle portait le no CEG C227. Dès 1912, elle a surtout composé les trains d'ouvriers de Bulle à Broc-Fabrique pour la Fabrique de chocolats Nestlé Peter Cailler- Kohler. Dès 1984, elle a servi de renfort au train rétro de la Gruyère.
Aujourd'hui, elle se retrouve presque dans son jus d'origine mis à part un empattement rallongé et des boîtes à roulement à billes, ainsi qu'un retôlage.
Elle a été cédée au CFHVS pour le Franc symbolique après un dernier voyage sur le chemin de fer de la Gruyère le 3 Mars 2019 lors d'une tournée d'adieu à l'ancienne gare de Châtel-saint-Denis remplacée par une structure plus moderne. Elle arrive sur les rails Meusien en Novembre de la même année et attend une série de travaux pour la mettre aux normes lui permettant de transporter des voyageurs sur la Voie Sacrée ferroviaire.
a

Le locotracteur ITC 250 D

Machine diesel ayant servi dans des travaux de percement de tunnels, elle a été restaurée par des bénévoles du CFHVS en 2016.

-=&=-

Tous les éléments ci-dessus sont visibles sur le lieu de la future gare, parcelle 89 au bout du chemin du Varinot à Bar-Le-Duc.

-=&=-